meta http-equiv="content-type" content="application/xhtml+xml; charset=UTF-8" Content-Type text/html; charset=UTF-8 Web Net Museum-Fred forest-Retrospective-Art sociologique-Esthetique de la communication-Interrogation-Oeuvres Actions-Archeologie du present

||||||||||||||||||||||||||||||

Fred Forest - Retrospective
Art sociologique - Esthétique de la communication
Exposition Art génératif - Novembre 2000
Exposition Biennale 3000 - Sao Paulo - 2006

PRESENTATION
EXPOSITIONS
REFLEXION
COLLOQUES
ACTUALITES
CONTACT

> Editorial
> Oeuvres/Actions
> Textes critiques
> Biographie
> Bibliographie
> Note synthétique
> Retrospective en ligne
> Conférence audio
> Vidéo

1 ANIMATION SOCIOLOGIQUE/PORTRAIT DE FAMILLE 1967
2 ACTIONS VIDEO, LA CABINE TELEPHONIQUE/LE MUR D'ARLES 1967
3 INTERROGATION 1969
4 SPACE - MEDIA 1972
5 LES GESTES AVEC LA PARTICIPATION THEORIQUE DE VILEM FLUSSER 1972
6 RENCONTRE AVEC FRED FOREST 1972
7 UN ESPACE VIDE POUR VOUS 1972
8 LE CAPITOLE 1972
9 ARCHEOLOGIE DU PRESENT 1973
10 VIDEO - TROISIEME AGE 1973
11 XIIe BIENNALE DE SAO PAULO 1973
12 PROMENADE SOCIOLOGIQUE ABROOKLYN 1973
13 LE PETIT MUSEE DE LA CONSOMMATION 1973
14 AUTOPERCEPTION ELECTRONIQUE 1974
15 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 1974
16 RESTANY DINE ALA COUPOLE 1974
17 TELE-CHOC-TELE-CHANGE 1975
18 NEW-MEDIA N° 1 1975
19 J'EXPOSE MADAME SOLEIL, EN CHAIR ET EN OS 1975
20 BIENNALE DES ANNEES 2000 1975
21 LA FAMILLE VIDEO 1976
22 LA PHOTO DU TELESPECTATEUR 1976
23 LE METRE CARRE ARTISTIQUE 1977
24 QM KUNST 1977
25 LA MAISON DE VOS REVES 1978
26 "LIBE" ŒUVRE D'ART 1979
27 LE TERRITOIRE 1980

28- LA BOURSE DE L'IMAGINAIRE

1982

29 AUTOPSIE DU DISCOURS POLITIQUE

1983
30 ICI ET MAINTENANT 1983
31 L’ESPACE COMMUNICANT 1983
32 LA CONFÉRENCE DE BABEL 1983
33 BLEU ELECTRONIQUE : HOMMAGE A YVES KLEIN 1984
34 APPRENEZ A REGARDER LA TELEVISION AVEC VOTRE RADIO 1984
35 DOCTORAT ES-LETTRES ET SCIENCES HUMAINES 1985
36 CELEBRATION DU PRESENT 1985
37 SCULPTURE TELEPHONIQUE PLANETAIRE 1985
38 LE RALLYE TELEPHONIQUE 1986
39 LE TEMPS DE L’ECRITURE ELECTRONIQUE 1986
40 NOMBRE D’OR ET CHAMP DE FREQUENCE 14 000 HERTZ 1987
41 AVIS DE RECHERCHE : JULIA MARGARET CAMERON 1988
42 ZENAIDE ET CHARLOTTE À L’ASSAUT DES MEDIAS 1988
43 JOGGING DANS LE PARC 1989
44 RITUELS TELEMATIQUES POUR NUITS BLANCHES 1989
45 BALLADE POUR CHANGEMENT DE REGIME 1989
46 HOMMAGE A MONDRIAN 1989
47 LA BIBLE ELECTRONIQUE ET LA GUERRE DU GOLFE 1991
48 FRED FOREST PRESIDENT DE LA T.V. NATIONALE BULGARE 1991
49 LE ROBINET TELEPHONIQUE 1992
50 LES ROBINETS PLANETAIRES 1992
51 LES MIRADORS DE LA PAIX 1993
52 THEATRE CINEMA RADIO TELEVISION INTERNET 1995
53 TERRITOIRE DES RESEAUX 1996
54 PARCELLE RÉSEAU 1996
55 J’ARRETE LE TEMPS 1998
56 LA MACHINE A TRAVAILLER LE TEMPS 1999
57 TOUCH ME 1999
58 LE TECHNO-MARIAGE 1999
59 LE CENTRE DU MONDE 1999
60 UNE POMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE… 1999
61 FETE DE L’INTERNET 2000 2000
62 COULEUR-RESEAU 2000
63 Webnetmusum.org http://www.webnetmuseum.org 2001
63 Bis Sorite des Territoires/offrez votre pied 2001
64 TERRITOIRE DU CORPS ET CORPS RESEAU http://viande.fredforest.net
2002
65 GRENOBLE AU CENTRE DE LA TOILE http://www.fredforest.org/fete/ 2003
66 INTERNET A LA LOUPE http://www.fredforest.org/loupe 2004
67 IMAGES-MEMOIRE http://www.fredorest.org/Ina 2005
68 DIGITAL STREET CORNER 2005
69 BIENNALE DE L'AN 3000 - MAC (Musée d'Art Contemporain) de Sao Paulo 2006
70 RETROSPECTIVE FRED FOREST - SLOUGHT FOUNDATION OF PHILADELPHIE 2007
71 BIENAL DEL FIN DEL MONDE, " LA SENTINELLE DU BOUT DU MONDE 2007
72 MIRADORS DE LA PAIX 15 ANS PLUS TARD - SARAJEVO, GALERIJA 10 m2 2007
73 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE - SECOND LIFE/PROMENADE DES ANGLAIS 2008
74 STOCKEZ VOS ORDURES SUR SECOND LIFE 2008
75 CORRIDA SUR SECOND LIFE CREATION FRED FOREST 2008
76 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE, SECOND LIFE, MAC SAO PAULO 2009
77 EXPOSITION FRED FOREST UNESP 2009
78 GHERSWHIN HOTEL AND WHITE BOX NEW YORK 2009
79 EXPOSITION/ACTION/DEMONSTRATION FRED FOREST ACADEMIE LIBANAISE DES BEAUX ARTS 2010
80 RELANCE DE LA BIENNALE 3000 2010
81 THE TRADERS BALL 2010
82 EGO CYBERSTAR 2010
83 UNE VIE EN 100 PORTRAITS 2010
84 VIDES, LE SYMPOSIUM 2011
85 ART BY TELEPHONE, UNE INSTALLATION DE FRED FOREST 2011
86 FLUX ET REFLUX LA CAVERNE INTERNET 2011
87 UNE EXTENSION DE FLUX ET REFLUX LA CAVERNE DE L'INTERNET 2011
88 PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2011
89 L'ŒUVRE SYSTEME INVISIBLE ET M2 INVISIBLE 2011
90 DE L'ART SOCIOLOGIQUE A L'ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION 2011
91 LE M2 ARTISIQUE INVISIBLE 2011
92 LA CONVERSATION 2011
93 PERFORMANCE VIDEO VINTAGE - CENTRE POMPIDOU 2011
94 DECRYPTAGE CITOYEN DU MEDIA 2013
95 VISITE AUGMENTEE AVEC DES GOOGLE GLASS OU PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2014
96 FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN - SOIREE NOMADE 2014
97 MEDIAS EN PARTAGE 2015
98 PARTICIPATION A FLUSSER BODENLOS 2015
99 FLUSSER AND THE ARTS 2015
100 PERFORMANCE OSI 2015
101 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 2016

8

VIDÉO-INSTALLATION ET ANIMATION

ARCHÉOLOGIE DU PRÉSENT

VIDÉO-INSTALLATION ET ANIMATION

Investigation électronique de la rue Guénégaud Paris.

GALERIE GERMAIN PARIS

MAI 1973

 

Commentateurs/Reporters/Archéologues du présent : Vilém Flüsser,

Pierre Restany, René Berger et différentes personnes anonymes.

 

CONCEPT, FINALITÉ :

1- Le projet initial prévoit une découverte de la rue sur toute sa longueur (190 m) en la plaçant continûment sous l’œil de caméras vidéo en circuit fermé. Ces différentes caméras, installées par sections perpendiculaires à la rue, en couvrent la totalité de la longueur. Chacune des caméras renvoyant sur un moniteur dans la galerie une section, elle-même mise bout à bout avec les autres récepteurs. L’ensemble des récepteurs disposés dans la galerie étant destiné à " reconfigurer " en quelque sorte, en parallèle, l’espace de la rue selon certaines heures de la journée. Organisation/désorganisation dans la chronologie du déplacement linéaire et continu des passants et des automobiles dans une rue à sens unique se présentant un peu comme un " boyau " organique de circulation. Établissement d’un système de relation en temps réel juxtaposant la réalité physique de la rue à sa représentation cathodique " reconstruite " dans la galerie.

2- Le deuxième projet initial envisage de relier la galerie Germain, rue Guénégaud, à la galerie Stadler, rue de Seine, deux pâtés de maisons plus loin, dans le même quartier, afin de constituer un " espace unique " et une communication visuelle de deux publics simultanés, à distance, à travers l’interface d’un écran géant.

Les deux projets doivent être rapidement abandonnés, le service de voirie de la Ville de Paris ayant refusé la délivrance des autorisations nécessaires pour déployer des câbles à travers l’espace urbain.

 

DISPOSITIF DU PROJET RÉALISÉ :

1 télémégascope Dassault, 3 caméras TV Grandin, 10 moniteurs 18 pouces, 2 démodulateurs Syder, 1 magnétoscope Sony CV 2100 ACE, 1 magnétoscope Sony AVC 3200 CE, 1 pointeuse Dehocadet, 1 horloge numérique dator 6 RS 220 volts, 1 projecteur Kodak SAV 250 w, des objets divers dans les poubelles de la rue Guénégaud entre le 15 et le 30 avril 1973, entre 5 heures et 7 heures du matin.

 

DÉROULEMENT :

Une caméra extérieure couvre en permanence la rue dans la sens de la longueur vers les quais de la Seine, face au flot des voitures. L’image captée est renvoyée dans la galerie, projetée directement sur le mur blanc de droite en noir et blanc (la couleur n’existe pas encore…). L’image livre en temps réel un continuum d’informations de caractère fondamentalement imprévisible. Et c’est cette " imprévisibilité " même qui en constitue un facteur de fascination et émotionnel très puissant. Au-delà de ce " donné à voir ", ininterrompu dans sa contingence brute, le dispositif invite à une réflexion sur notre rapport au temps. En effet, l’artiste a peint en lettres rouges sous l’image projetée sur le mur cette mention : " À cette époque-là la rue Guénégaud était… ". Le direct de l’image en temps réel est donné à voir ici comme s’il s’agissait d’une image en différé… Le spectateur se voit donc placé par la proposition de l’artiste dans une situation distancée où son " présent " est vécu et appréhendé dans la perspective historique d’un passé résolu. Le passage successif du visiteur de la rue, où il est " objet " sur l’écran, puis dans la galerie où il acquiert le statut de " sujet ", et son retour enfin à la rue comme " objet ", provoque différents états temporels, juxtaposés et successifs qui modifient sa situation et jouent sur sa pensée. Le dehors est mis dedans et inversement car une caméra à l’intérieur de la galerie met cette image en vitrine, tournée vers l’extérieur. Selon les points de vue, la perception de l’espace et du temps s’en trouve modifiée. Le temps, par ce jeu de miroir où l’artiste intervient se voit reconfiguré et perturbé de manière inexorable. Le médium électronique mis en œuvre ici sous cette forme par Forest fonctionne comme un instrument de questionnement de notre vécu et de l’espace-temps. L’horloge, l’horodateur, comme les objets récupérés le matin même dans les poubelles de la rue sont donnés comme des repères et des traces visuels d’une archéologie qu’on peut qualifier d’autopsie électronique du présent.

 

BIBLIOGRAPHIE :

" La télévision en partage " dossier N° 3, ( I. D.E.R.I.V. ) Institut d’Étude et de

Recherche en Information Visuelle, sous la direction de Jacques Monnier-Raball,

École des Beaux-Arts de Lausanne, 1973, avec des textes de Pierre Restany, René Berger,

Edgar Morin, Vilém Flüsser, Fred Forest.

" La rue Fred Forest ", François Pluchart, Combat, 21 mai 1973, Paris.

" L’objet télévision ", Maurice Achard, Combat, 8 mai 1973, Paris.

" Rue Guénégaud ", Gilles Février, Saltimbanque, 23 mai 1973.

" Dis-moi ce que tu jettes… ", Philippe Bouvard, France-Soir, 7 mai 1993.

" La rue Guénégaud de Fred Forest ", Marie-Claude Volfin, Les Nouvelles Littéraires, 14 mai 1973, Paris.

" Forum des Arts ", Télévision Nationale 2e chaîne, André Parinaud, diffusion 13 mai 1973.

^


Présentation | Exposition | Réflexion | Actualités | Contact

Copyrights Fred Forest