meta http-equiv="content-type" content="application/xhtml+xml; charset=UTF-8" Content-Type text/html; charset=UTF-8 Web Net Museum-Fred forest-Retrospective-Art sociologique-Esthetique de la communication-Interrogation-Oeuvres Actions-Video portrait d'un collectionneur

||||||||||||||||||||||||||||||

Fred Forest - Retrospective
Art sociologique - Esthétique de la communication
Exposition Art génératif - Novembre 2000
Exposition Biennale 3000 - Sao Paulo - 2006

PRESENTATION
EXPOSITIONS
REFLEXION
COLLOQUES
ACTUALITES
CONTACT

> Editorial
> Oeuvres/Actions
> Textes critiques
> Biographie
> Bibliographie
> Note synthétique
> Retrospective en ligne
> Conférence audio
> Vidéo

1 ANIMATION SOCIOLOGIQUE/PORTRAIT DE FAMILLE 1967
2 ACTIONS VIDEO, LA CABINE TELEPHONIQUE/LE MUR D'ARLES 1967
3 INTERROGATION 1969
4 SPACE - MEDIA 1972
5 LES GESTES AVEC LA PARTICIPATION THEORIQUE DE VILEM FLUSSER 1972
6 RENCONTRE AVEC FRED FOREST 1972
7 UN ESPACE VIDE POUR VOUS 1972
8 LE CAPITOLE 1972
9 ARCHEOLOGIE DU PRESENT 1973
10 VIDEO - TROISIEME AGE 1973
11 XIIe BIENNALE DE SAO PAULO 1973
12 PROMENADE SOCIOLOGIQUE ABROOKLYN 1973
13 LE PETIT MUSEE DE LA CONSOMMATION 1973
14 AUTOPERCEPTION ELECTRONIQUE 1974
15 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 1974
16 RESTANY DINE ALA COUPOLE 1974
17 TELE-CHOC-TELE-CHANGE 1975
18 NEW-MEDIA N° 1 1975
19 J'EXPOSE MADAME SOLEIL, EN CHAIR ET EN OS 1975
20 BIENNALE DES ANNEES 2000 1975
21 LA FAMILLE VIDEO 1976
22 LA PHOTO DU TELESPECTATEUR 1976
23 LE METRE CARRE ARTISTIQUE 1977
24 QM KUNST 1977
25 LA MAISON DE VOS REVES 1978
26 "LIBE" ŒUVRE D'ART 1979
27 LE TERRITOIRE 1980

28- LA BOURSE DE L'IMAGINAIRE

1982

29 AUTOPSIE DU DISCOURS POLITIQUE

1983
30 ICI ET MAINTENANT 1983
31 L’ESPACE COMMUNICANT 1983
32 LA CONFÉRENCE DE BABEL 1983
33 BLEU ELECTRONIQUE : HOMMAGE A YVES KLEIN 1984
34 APPRENEZ A REGARDER LA TELEVISION AVEC VOTRE RADIO 1984
35 DOCTORAT ES-LETTRES ET SCIENCES HUMAINES 1985
36 CELEBRATION DU PRESENT 1985
37 SCULPTURE TELEPHONIQUE PLANETAIRE 1985
38 LE RALLYE TELEPHONIQUE 1986
39 LE TEMPS DE L’ECRITURE ELECTRONIQUE 1986
40 NOMBRE D’OR ET CHAMP DE FREQUENCE 14 000 HERTZ 1987
41 AVIS DE RECHERCHE : JULIA MARGARET CAMERON 1988
42 ZENAIDE ET CHARLOTTE À L’ASSAUT DES MEDIAS 1988
43 JOGGING DANS LE PARC 1989
44 RITUELS TELEMATIQUES POUR NUITS BLANCHES 1989
45 BALLADE POUR CHANGEMENT DE REGIME 1989
46 HOMMAGE A MONDRIAN 1989
47 LA BIBLE ELECTRONIQUE ET LA GUERRE DU GOLFE 1991
48 FRED FOREST PRESIDENT DE LA T.V. NATIONALE BULGARE 1991
49 LE ROBINET TELEPHONIQUE 1992
50 LES ROBINETS PLANETAIRES 1992
51 LES MIRADORS DE LA PAIX 1993
52 THEATRE CINEMA RADIO TELEVISION INTERNET 1995
53 TERRITOIRE DES RESEAUX 1996
54 PARCELLE RÉSEAU 1996
55 J’ARRETE LE TEMPS 1998
56 LA MACHINE A TRAVAILLER LE TEMPS 1999
57 TOUCH ME 1999
58 LE TECHNO-MARIAGE 1999
59 LE CENTRE DU MONDE 1999
60 UNE POMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE… 1999
61 FETE DE L’INTERNET 2000 2000
62 COULEUR-RESEAU 2000
63 Webnetmusum.org http://www.webnetmuseum.org 2001
63 Bis Sorite des Territoires/offrez votre pied 2001
64 TERRITOIRE DU CORPS ET CORPS RESEAU http://viande.fredforest.net
2002
65 GRENOBLE AU CENTRE DE LA TOILE http://www.fredforest.org/fete/ 2003
66 INTERNET A LA LOUPE http://www.fredforest.org/loupe 2004
67 IMAGES-MEMOIRE http://www.fredorest.org/Ina 2005
68 DIGITAL STREET CORNER 2005
69 BIENNALE DE L'AN 3000 - MAC (Musée d'Art Contemporain) de Sao Paulo 2006
70 RETROSPECTIVE FRED FOREST - SLOUGHT FOUNDATION OF PHILADELPHIE 2007
71 BIENAL DEL FIN DEL MONDE, " LA SENTINELLE DU BOUT DU MONDE 2007
72 MIRADORS DE LA PAIX 15 ANS PLUS TARD - SARAJEVO, GALERIJA 10 m2 2007
73 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE - SECOND LIFE/PROMENADE DES ANGLAIS 2008
74 STOCKEZ VOS ORDURES SUR SECOND LIFE 2008
75 CORRIDA SUR SECOND LIFE CREATION FRED FOREST 2008
76 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE, SECOND LIFE, MAC SAO PAULO 2009
77 EXPOSITION FRED FOREST UNESP 2009
78 GHERSWHIN HOTEL AND WHITE BOX NEW YORK 2009
79 EXPOSITION/ACTION/DEMONSTRATION FRED FOREST ACADEMIE LIBANAISE DES BEAUX ARTS 2010
80 RELANCE DE LA BIENNALE 3000 2010
81 THE TRADERS BALL 2010
82 EGO CYBERSTAR 2010
83 UNE VIE EN 100 PORTRAITS 2010
84 VIDES, LE SYMPOSIUM 2011
85 ART BY TELEPHONE, UNE INSTALLATION DE FRED FOREST 2011
86 FLUX ET REFLUX LA CAVERNE INTERNET 2011
87 UNE EXTENSION DE FLUX ET REFLUX LA CAVERNE DE L'INTERNET 2011
88 PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2011
89 L'ŒUVRE SYSTEME INVISIBLE ET M2 INVISIBLE 2011
90 DE L'ART SOCIOLOGIQUE A L'ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION 2011
91 LE M2 ARTISIQUE INVISIBLE 2011
92 LA CONVERSATION 2011
93 PERFORMANCE VIDEO VINTAGE - CENTRE POMPIDOU 2011
94 DECRYPTAGE CITOYEN DU MEDIA 2013
95 VISITE AUGMENTEE AVEC DES GOOGLE GLASS OU PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2014
96 FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN - SOIREE NOMADE 2014
97 MEDIAS EN PARTAGE 2015
98 PARTICIPATION A FLUSSER BODENLOS 2015
99 FLUSSER AND THE ARTS 2015
100 PERFORMANCE OSI 2015
101 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 2016

14

 

PERFORMANCE/ACTION VIDÉO

VIDÉO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR

 

ESPACE PIERRE CARDIN PARIS, VENTE MAÎTRE BINOCHE

JUIN 1974

 

CONCEPT :

En relation parodique avec le genre convenu et la tradition picturale du portrait, Fred Forest propose le " portrait-vidéo " réalisé en temps réel. Dans le cadre d’une vente aux enchères d’œuvres d’art contemporain sous le marteau de Maître Jean-Claude Binoche, l’œuvre proposée est inscrite au catalogue sous la dénomination " vidéo portait d’un collectionneur  ", bande Sony 1/2 pouce, vierge, assortie d’un contrat que l’enchérisseur devra accepter de respecter. Contrat qui précise que le vidéo portrait réalisé se composera des images tournées lors de la vente et d’images enregistrées par la suite au cours de cinq repas au cours desquels le collectionneur-acquéreur sera filmé en plan fixe.

Au moment de la vente, à l’appel du numéro désigné au catalogue, l’artiste bondit caméra vidéo au poing aux côtés du commissaire-priseur. Ayant fait sauter la protection plastifiée qui garantit les bandes neuves, après l’avoir montrée au public présent dans la salle, Fred Forest avec des gestes étudiés et lents, place la bande vidéo dans le logement du magnétoscope portable qu’il porte à l’épaule.

À ce moment des projecteurs de poursuite éclairent violemment le public dans l’attente du démarrage des enchères. L’artiste campé sur ses jambes légèrement écartées pointe son objectif vers la salle. La mise à prix de l’œuvre vendue est annoncée à haute voix par Maître pour un montant de "  zéro franc ". En effet au moment de cette annonce aucune image n’a été encore enregistrée et l’œuvre n’existe qu’en devenir…

Dès qu’un premier amateur lève la main, Fred Forest appuie alors sur la gâchette de sa caméra. Le vidéo portrait démarre. Ce premier enchérisseur acquiert de fait le statut de collectionneur par son geste. Portrait électronique qui s’effectue en temps réel. Dès qu’un nouveau candidat au portrait lève le bras, pour un montant supérieur, la caméra de Fred Forest quitte le premier enchérisseur qui perd son statut pour se déplacer sur le deuxième... Dans le cours des enchères engagées le vidéo portrait passe ainsi d’une personne à l’autre… chaque fois remis en cause par l’enchère suivante et supérieure qui est faite. La caméra de Forest effectue maintenant des allers-retours entre quelques candidats qui se disputent âprement le portrait.

Rodolphe Stadler, galeriste et collectionneur renommé, aura finalement raison de ses concurrents les plus déterminés et enlèvera de haute lutte le vidéo-portrait au statut définitivement consacré. Portait électronique qui lui coûtera la bagatelle de 2.600 francs… et cinq repas, conformément au contrat cité au catalogue. L’action de Forest joue d’une façon parodique sur la tradition établie du portrait durant des siècles en peinture. Elle a pour objet de mettre en évidence (ce que l’artiste voulait aussi démontrer…) la relation économique concomitante entre l’œuvre et l’investissement financier qui lui donne finalement existence. Après le portrait du peintre et celui des photographes, Fred Forest instaure celui des vidéastes.

Non sans un soupçon de malice Fred Forest avec le contrat qu’il impose à l’acquéreur, a soin de souligner la relation qui existe entre le statut social valorisant du collectionneur, homme de goût et de culture, et a contrario ses nécessités bassement physiologiques. Il est patent que l’acquisition d’une œuvre se fait aussi pour le statut social qu’elle confère et qu’en l’occurrence ce que Rodolphe Stadler a acheté là aussi c’est un événement dont il s’est trouvé être le centre !

Au-delà des considérations socio-économiques qui ont toujours marqué les préoccupations des artistes de l’art sociologique, cette action suscite non seulement une réflexion sur la nature de l’œuvre d’art, son rapport avec l’ego de chacun, sur sa fonction sociale, mais aussi dans le cas présent sur l’ambiguïté de notre rapport au temps à partir du moment où dans le jeu instauré par l’artiste il y a quasi simultanéité entre sa création, son acquisition et sa consommation…

 

BIBLIOGRAPHIE :

Catalogue vente, étude de Maître Binoche, Paris 1974.

" Portrait-Vidéo ", couverture de la revue Artitude, Paris Juin 1974.

" Vidéo-portrait d’un collectionneur ", Didier Romand, Valeurs actuelles N°1963,

Paris, 15 juillet 1974.

" Enchères : Vidéo portrait d’un collectionneur ", Josse, Le Figaro, Paris 25 juin 1974.

^


Présentation | Exposition | Réflexion | Actualités | Contact

Copyrights Fred Forest