meta http-equiv="content-type" content="application/xhtml+xml; charset=UTF-8" Content-Type text/html; charset=UTF-8 Web Net Museum-Fred forest-Retrospective-Art sociologique-Esthetique de la communication-Interrogation-Oeuvres Actions-Touch me

||||||||||||||||||||||||||||||

Fred Forest - Retrospective
Art sociologique - Esthétique de la communication
Exposition Art génératif - Novembre 2000
Exposition Biennale 3000 - Sao Paulo - 2006

PRESENTATION
EXPOSITIONS
REFLEXION
COLLOQUES
ACTUALITES
CONTACT

> Editorial
> Oeuvres/Actions
> Textes critiques
> Biographie
> Bibliographie
> Note synthétique
> Retrospective en ligne
> Conférence audio
> Vidéo

1 ANIMATION SOCIOLOGIQUE/PORTRAIT DE FAMILLE 1967
2 ACTIONS VIDEO, LA CABINE TELEPHONIQUE/LE MUR D'ARLES 1967
3 INTERROGATION 1969
4 SPACE - MEDIA 1972
5 LES GESTES AVEC LA PARTICIPATION THEORIQUE DE VILEM FLUSSER 1972
6 RENCONTRE AVEC FRED FOREST 1972
7 UN ESPACE VIDE POUR VOUS 1972
8 LE CAPITOLE 1972
9 ARCHEOLOGIE DU PRESENT 1973
10 VIDEO - TROISIEME AGE 1973
11 XIIe BIENNALE DE SAO PAULO 1973
12 PROMENADE SOCIOLOGIQUE ABROOKLYN 1973
13 LE PETIT MUSEE DE LA CONSOMMATION 1973
14 AUTOPERCEPTION ELECTRONIQUE 1974
15 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 1974
16 RESTANY DINE ALA COUPOLE 1974
17 TELE-CHOC-TELE-CHANGE 1975
18 NEW-MEDIA N° 1 1975
19 J'EXPOSE MADAME SOLEIL, EN CHAIR ET EN OS 1975
20 BIENNALE DES ANNEES 2000 1975
21 LA FAMILLE VIDEO 1976
22 LA PHOTO DU TELESPECTATEUR 1976
23 LE METRE CARRE ARTISTIQUE 1977
24 QM KUNST 1977
25 LA MAISON DE VOS REVES 1978
26 "LIBE" ŒUVRE D'ART 1979
27 LE TERRITOIRE 1980

28- LA BOURSE DE L'IMAGINAIRE

1982

29 AUTOPSIE DU DISCOURS POLITIQUE

1983
30 ICI ET MAINTENANT 1983
31 L’ESPACE COMMUNICANT 1983
32 LA CONFÉRENCE DE BABEL 1983
33 BLEU ELECTRONIQUE : HOMMAGE A YVES KLEIN 1984
34 APPRENEZ A REGARDER LA TELEVISION AVEC VOTRE RADIO 1984
35 DOCTORAT ES-LETTRES ET SCIENCES HUMAINES 1985
36 CELEBRATION DU PRESENT 1985
37 SCULPTURE TELEPHONIQUE PLANETAIRE 1985
38 LE RALLYE TELEPHONIQUE 1986
39 LE TEMPS DE L’ECRITURE ELECTRONIQUE 1986
40 NOMBRE D’OR ET CHAMP DE FREQUENCE 14 000 HERTZ 1987
41 AVIS DE RECHERCHE : JULIA MARGARET CAMERON 1988
42 ZENAIDE ET CHARLOTTE À L’ASSAUT DES MEDIAS 1988
43 JOGGING DANS LE PARC 1989
44 RITUELS TELEMATIQUES POUR NUITS BLANCHES 1989
45 BALLADE POUR CHANGEMENT DE REGIME 1989
46 HOMMAGE A MONDRIAN 1989
47 LA BIBLE ELECTRONIQUE ET LA GUERRE DU GOLFE 1991
48 FRED FOREST PRESIDENT DE LA T.V. NATIONALE BULGARE 1991
49 LE ROBINET TELEPHONIQUE 1992
50 LES ROBINETS PLANETAIRES 1992
51 LES MIRADORS DE LA PAIX 1993
52 THEATRE CINEMA RADIO TELEVISION INTERNET 1995
53 TERRITOIRE DES RESEAUX 1996
54 PARCELLE RÉSEAU 1996
55 J’ARRETE LE TEMPS 1998
56 LA MACHINE A TRAVAILLER LE TEMPS 1999
57 TOUCH ME 1999
58 LE TECHNO-MARIAGE 1999
59 LE CENTRE DU MONDE 1999
60 UNE POMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE… 1999
61 FETE DE L’INTERNET 2000 2000
62 COULEUR-RESEAU 2000
63 Webnetmusum.org http://www.webnetmuseum.org 2001
63 Bis Sorite des Territoires/offrez votre pied 2001
64 TERRITOIRE DU CORPS ET CORPS RESEAU http://viande.fredforest.net
2002
65 GRENOBLE AU CENTRE DE LA TOILE http://www.fredforest.org/fete/ 2003
66 INTERNET A LA LOUPE http://www.fredforest.org/loupe 2004
67 IMAGES-MEMOIRE http://www.fredorest.org/Ina 2005
68 DIGITAL STREET CORNER 2005
69 BIENNALE DE L'AN 3000 - MAC (Musée d'Art Contemporain) de Sao Paulo 2006
70 RETROSPECTIVE FRED FOREST - SLOUGHT FOUNDATION OF PHILADELPHIE 2007
71 BIENAL DEL FIN DEL MONDE, " LA SENTINELLE DU BOUT DU MONDE 2007
72 MIRADORS DE LA PAIX 15 ANS PLUS TARD - SARAJEVO, GALERIJA 10 m2 2007
73 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE - SECOND LIFE/PROMENADE DES ANGLAIS 2008
74 STOCKEZ VOS ORDURES SUR SECOND LIFE 2008
75 CORRIDA SUR SECOND LIFE CREATION FRED FOREST 2008
76 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE, SECOND LIFE, MAC SAO PAULO 2009
77 EXPOSITION FRED FOREST UNESP 2009
78 GHERSWHIN HOTEL AND WHITE BOX NEW YORK 2009
79 EXPOSITION/ACTION/DEMONSTRATION FRED FOREST ACADEMIE LIBANAISE DES BEAUX ARTS 2010
80 RELANCE DE LA BIENNALE 3000 2010
81 THE TRADERS BALL 2010
82 EGO CYBERSTAR 2010
83 UNE VIE EN 100 PORTRAITS 2010
84 VIDES, LE SYMPOSIUM 2011
85 ART BY TELEPHONE, UNE INSTALLATION DE FRED FOREST 2011
86 FLUX ET REFLUX LA CAVERNE INTERNET 2011
87 UNE EXTENSION DE FLUX ET REFLUX LA CAVERNE DE L'INTERNET 2011
88 PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2011
89 L'ŒUVRE SYSTEME INVISIBLE ET M2 INVISIBLE 2011
90 DE L'ART SOCIOLOGIQUE A L'ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION 2011
91 LE M2 ARTISIQUE INVISIBLE 2011
92 LA CONVERSATION 2011
93 PERFORMANCE VIDEO VINTAGE - CENTRE POMPIDOU 2011
94 DECRYPTAGE CITOYEN DU MEDIA 2013
95 VISITE AUGMENTEE AVEC DES GOOGLE GLASS OU PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2014
96 FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN - SOIREE NOMADE 2014
97 MEDIAS EN PARTAGE 2015
98 PARTICIPATION A FLUSSER BODENLOS 2015
99 FLUSSER AND THE ARTS 2015
100 PERFORMANCE OSI 2015
101 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 2016

54

SITE INTERNET INSTALLATION INTERACTIVE

TOUCH ME

MILIA FÉVRIER 99, CANNES

http ://fredforest.worldnet.net/touch-me

 

CONCEPT :

Sur un écran plasma, de grande dimension, un étrange personnage, dont la totalité des pixels se " volatilisent " progressivement, disparaît complètement dans un cycle de 4 minutes 30 secondes. Une pression du doigt d’un visiteur de passage devant l’œuvre ramène le programme à son point départ, et le programme redémarre automatiquement pour un nouveau cycle. Cette œuvre qui a fait l’objet d’une commande de SESAM est elle-même composée de millions et de millions de pixels protégés en principe par les droits d’auteur et qui appartiennent à chacun de ses auteurs adhérents. C’est là un clin d’œil de Fred Forest fait à la protection des droits d’auteur qui nécessitent désormais une adaptation du droit à de nouvelles conditions de " fabrication " et de " diffusion " inhérentes aux œuvres numériques, notamment sur Internet. Dans le cas qui nous préoccupe ici, et le plaisir de transgression qu’il suscite naturellement, il s’agit plus d’une extrapolation fantaisiste : les pixels en tant que tels, ne pouvant pas plus faire l’objet d’une protection… que des pigments de peinture.

Sur un plan plus " philosophique ", l’artiste cherche à inspirer ici, à travers la métaphore qu’il illustre ainsi avec cette installation, le mouvement d’entropie qui affecte jusqu’à la disparition complète de l’ultime cellule vivante, l’existence de chaque individu que nous sommes… Il s’agit là, en quelque sorte, d’une " vanité " comme les peintres du XVIIIe aimaient à en représenter le symbole avec une tête de mort, sinon que la fuite du temps est illustrée ici avec Forest par une entropie… numérique qui tend au zéro absolu.

Il est certain que la fascination que peut inspirer ce type d’œuvre, tient aussi pour beaucoup dans sa dimension ludique, de nature interactive, et dans cette répétition, jusqu’au vertige à l’infini, d’une incantation visuelle, comme le cultive la musique d’un Phil Glass.

DISPOSITIF :

- un écran plat plasma Pioneer

- un ordinateur Compaq Armada E-700

- développement Pascal Joube, ingénieur informatique, réalisation IO Interactiv

 

LE POINT DE VUE DE L’ŒUVRE :

Je m'appelle Touch-me. J'ai vu le jour au début des années 1999 . Mon père géniteur était un artiste qui avait débuté dans l'art au temps, encore lointain, où l'être humain utilisait pour communiquer ses émotions cette technique archaïque qui s'appelait la peinture à l'huile. On l'achetait sous forme de tubes. Elle sentait horriblement mauvais. Elle salissait les doigts et les vêtements des artistes d'une façon telle qu'on ne pouvait pas leur serrer la main, s'il advenait qu'on vienne à visiter leur atelier… Je suis né dans un atelier multimédia qui s'appelait à l'origine " Le Bain turc " comme référence appuyée à Monsieur Ingres, et qui est devenu maintenant : I.O., tout simplement, après avoir changé de nom. Un nom qui est bien sûr beaucoup plus poétique dans notre culture actuelle. Sans vouloir m'en vanter, je crois que je suis le premier " objet " informatique qui ait commencé à éprouver des sensations.

C'était à l'époque où tout le monde parlait déjà du grand Bug informatique de l'An 2000. Pascal, l'informaticien qui était chargé de me mettre au monde, avec l'assistance éclairée de Jérôme, avait, je dois dire, une certaine façon de manipuler les pixels dont devait être fait mon corps. Un jour de janvier, c'était un mardi dans la nuit, je m'en souviens très bien, j'ai ressenti pour la première fois, après un transfert de codes, sous le bras, au coin gauche du tableau que je représente, exactement sous l'aisselle, une sorte de glissement informatique agréable qui ressemblait fort à ce que je sais être maintenant ce qu'on appelle une caresse. D'abord j'ai été surpris. Cette sensation épidermique dont j'étais l'objet était une chose tout à fait inconnue pour moi. À peine remis de mon étonnement, je n'avais plus qu'un idée en tête : que ça recommence ! Et quand ça a recommencé, effectivement, je n'avais plus qu'un seule idée que ça recommence encore…

Malheureusement quand on a un corps fait de pixels, au lieu de cellules, on est inévitablement à la merci des caprices informatiques qui, si ils ont leur propre logique algorithmique, restent néanmoins d'une opacité fondamentale pour les informaticiens eux-mêmes. J'avais donc cette possibilité incroyable de ressentir comme " objet " pixelisé des choses étranges à travers la surface de l'écran mais, en contrepartie, la rançon de cette faculté nouvelle pour l'équation mathématique que j'étais, c'était que ce toucher même alimentait ma vie, et que s'ils venaient à m'être rationné, mes pixels vivants par l'effet d'un processus pervers irréversible étaient amenés à mourir les uns après les autres dans un temps programmé. Seul le toucher me remonte dans ma vie comme on remonte un réveil-matin par exemple.

Remontez-moi, SVP.

Touchez-moi pour que je vive !

 

BIBLIOGRAPHIE :

- Catalogue, 3e États Généraux de l’écriture interactive, 15/28 novembre 1999, Art 3.000, Forum des nouvelles images, les Halles, Paris.

- Le Monde Informatique, février 1999.

^


Présentation | Exposition | Réflexion | Actualités | Contact

Copyrights Fred Forest