meta http-equiv="content-type" content="application/xhtml+xml; charset=UTF-8" Content-Type text/html; charset=UTF-8 Web Net Museum-Fred forest-Retrospective-Art sociologique-Esthetique de la communication-Interrogation-Oeuvres Actions-Couleurs reseaux

||||||||||||||||||||||||||||||

Fred Forest - Retrospective
Art sociologique - Esthétique de la communication
Exposition Art génératif - Novembre 2000
Exposition Biennale 3000 - Sao Paulo - 2006

PRESENTATION
EXPOSITIONS
REFLEXION
COLLOQUES
ACTUALITES
CONTACT

> Editorial
> Oeuvres/Actions
> Textes critiques
> Biographie
> Bibliographie
> Note synthétique
> Retrospective en ligne
> Conférence audio
> Vidéo

1 ANIMATION SOCIOLOGIQUE/PORTRAIT DE FAMILLE 1967
2 ACTIONS VIDEO, LA CABINE TELEPHONIQUE/LE MUR D'ARLES 1967
3 INTERROGATION 1969
4 SPACE - MEDIA 1972
5 LES GESTES AVEC LA PARTICIPATION THEORIQUE DE VILEM FLUSSER 1972
6 RENCONTRE AVEC FRED FOREST 1972
7 UN ESPACE VIDE POUR VOUS 1972
8 LE CAPITOLE 1972
9 ARCHEOLOGIE DU PRESENT 1973
10 VIDEO - TROISIEME AGE 1973
11 XIIe BIENNALE DE SAO PAULO 1973
12 PROMENADE SOCIOLOGIQUE ABROOKLYN 1973
13 LE PETIT MUSEE DE LA CONSOMMATION 1973
14 AUTOPERCEPTION ELECTRONIQUE 1974
15 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 1974
16 RESTANY DINE ALA COUPOLE 1974
17 TELE-CHOC-TELE-CHANGE 1975
18 NEW-MEDIA N° 1 1975
19 J'EXPOSE MADAME SOLEIL, EN CHAIR ET EN OS 1975
20 BIENNALE DES ANNEES 2000 1975
21 LA FAMILLE VIDEO 1976
22 LA PHOTO DU TELESPECTATEUR 1976
23 LE METRE CARRE ARTISTIQUE 1977
24 QM KUNST 1977
25 LA MAISON DE VOS REVES 1978
26 "LIBE" ŒUVRE D'ART 1979
27 LE TERRITOIRE 1980

28- LA BOURSE DE L'IMAGINAIRE

1982

29 AUTOPSIE DU DISCOURS POLITIQUE

1983
30 ICI ET MAINTENANT 1983
31 L’ESPACE COMMUNICANT 1983
32 LA CONFÉRENCE DE BABEL 1983
33 BLEU ELECTRONIQUE : HOMMAGE A YVES KLEIN 1984
34 APPRENEZ A REGARDER LA TELEVISION AVEC VOTRE RADIO 1984
35 DOCTORAT ES-LETTRES ET SCIENCES HUMAINES 1985
36 CELEBRATION DU PRESENT 1985
37 SCULPTURE TELEPHONIQUE PLANETAIRE 1985
38 LE RALLYE TELEPHONIQUE 1986
39 LE TEMPS DE L’ECRITURE ELECTRONIQUE 1986
40 NOMBRE D’OR ET CHAMP DE FREQUENCE 14 000 HERTZ 1987
41 AVIS DE RECHERCHE : JULIA MARGARET CAMERON 1988
42 ZENAIDE ET CHARLOTTE À L’ASSAUT DES MEDIAS 1988
43 JOGGING DANS LE PARC 1989
44 RITUELS TELEMATIQUES POUR NUITS BLANCHES 1989
45 BALLADE POUR CHANGEMENT DE REGIME 1989
46 HOMMAGE A MONDRIAN 1989
47 LA BIBLE ELECTRONIQUE ET LA GUERRE DU GOLFE 1991
48 FRED FOREST PRESIDENT DE LA T.V. NATIONALE BULGARE 1991
49 LE ROBINET TELEPHONIQUE 1992
50 LES ROBINETS PLANETAIRES 1992
51 LES MIRADORS DE LA PAIX 1993
52 THEATRE CINEMA RADIO TELEVISION INTERNET 1995
53 TERRITOIRE DES RESEAUX 1996
54 PARCELLE RÉSEAU 1996
55 J’ARRETE LE TEMPS 1998
56 LA MACHINE A TRAVAILLER LE TEMPS 1999
57 TOUCH ME 1999
58 LE TECHNO-MARIAGE 1999
59 LE CENTRE DU MONDE 1999
60 UNE POMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE… 1999
61 FETE DE L’INTERNET 2000 2000
62 COULEUR-RESEAU 2000
63 Webnetmusum.org http://www.webnetmuseum.org 2001
63 Bis Sorite des Territoires/offrez votre pied 2001
64 TERRITOIRE DU CORPS ET CORPS RESEAU http://viande.fredforest.net
2002
65 GRENOBLE AU CENTRE DE LA TOILE http://www.fredforest.org/fete/ 2003
66 INTERNET A LA LOUPE http://www.fredforest.org/loupe 2004
67 IMAGES-MEMOIRE http://www.fredorest.org/Ina 2005
68 DIGITAL STREET CORNER 2005
69 BIENNALE DE L'AN 3000 - MAC (Musée d'Art Contemporain) de Sao Paulo 2006
70 RETROSPECTIVE FRED FOREST - SLOUGHT FOUNDATION OF PHILADELPHIE 2007
71 BIENAL DEL FIN DEL MONDE, " LA SENTINELLE DU BOUT DU MONDE 2007
72 MIRADORS DE LA PAIX 15 ANS PLUS TARD - SARAJEVO, GALERIJA 10 m2 2007
73 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE - SECOND LIFE/PROMENADE DES ANGLAIS 2008
74 STOCKEZ VOS ORDURES SUR SECOND LIFE 2008
75 CORRIDA SUR SECOND LIFE CREATION FRED FOREST 2008
76 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE, SECOND LIFE, MAC SAO PAULO 2009
77 EXPOSITION FRED FOREST UNESP 2009
78 GHERSWHIN HOTEL AND WHITE BOX NEW YORK 2009
79 EXPOSITION/ACTION/DEMONSTRATION FRED FOREST ACADEMIE LIBANAISE DES BEAUX ARTS 2010
80 RELANCE DE LA BIENNALE 3000 2010
81 THE TRADERS BALL 2010
82 EGO CYBERSTAR 2010
83 UNE VIE EN 100 PORTRAITS 2010
84 VIDES, LE SYMPOSIUM 2011
85 ART BY TELEPHONE, UNE INSTALLATION DE FRED FOREST 2011
86 FLUX ET REFLUX LA CAVERNE INTERNET 2011
87 UNE EXTENSION DE FLUX ET REFLUX LA CAVERNE DE L'INTERNET 2011
88 PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2011
89 L'ŒUVRE SYSTEME INVISIBLE ET M2 INVISIBLE 2011
90 DE L'ART SOCIOLOGIQUE A L'ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION 2011
91 LE M2 ARTISIQUE INVISIBLE 2011
92 LA CONVERSATION 2011
93 PERFORMANCE VIDEO VINTAGE - CENTRE POMPIDOU 2011
94 DECRYPTAGE CITOYEN DU MEDIA 2013
95 VISITE AUGMENTEE AVEC DES GOOGLE GLASS OU PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2014
96 FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN - SOIREE NOMADE 2014
97 MEDIAS EN PARTAGE 2015
98 PARTICIPATION A FLUSSER BODENLOS 2015
99 FLUSSER AND THE ARTS 2015
100 PERFORMANCE OSI 2015
101 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 2016


88

PERFORMANCE

LE M2 ARTISIQUE INVISIBLE

MoMA
23 septembre 2011

 

[1] L’information a été gardée jusqu’au jour donné dans le plus grand secret. L’artiste Français Fred Forest, enfant terrible de l’art contemporain, (http://artforum.com/news/week=201103) expose au MoMA un M2 invisible. La mise en place de l’œuvre réalisée par l’artiste lui-même s’effectuera le 23 septembre prochain en hommage posthume à Pierre Restany. L’heure de l’installation ne sera divulguée qu’à la dernière minute par flashsmob. L’œuvre en question, constituée par un champ de fréquence de 20.000 Hertz, ne présente aucun risque pour la santé des utilisateurs. Quatre émetteurs mobiles, équidistants d’un mètre sur un mètre, seront mis en place. Cette œuvre présente par ailleurs l’intérêt d’être déplaçable à des endroits différents du musée et cela sans encombre, par quatre personnes de corpulence moyenne. L’œuvre elle même déplaçable à la demande des visiteurs, pourra venir à eux selon leur parcours, pour ainsi dire à leur rencontre selon un protocole simplifié.  Sans pour autant à avoir à effectuer une demande préalable auprès de l’administration du MoMA. Les collectionneurs et les institutions intéressées pourront en pratiquer l’expérience le jour du vernissage. Et faire l’acquisition de l’œuvre sur place, pour un montant équivalent à «  Kiss »  de Tino Shehgal par le MoMA, ou de « The situation » par le Centre Pompidou, soit 100 .000 dollars, prix négocié + un dollar supplémentaire. Ce dollar, en toute reconnissance de la pratique de Fred Forest, qui présente une antériorité sur celle de Tino Sehgal. Ce que les historiens de l’art, forts de leur savoir, sont censés ne pas ignorer.

L’initiative de l’artiste répond favorablement au souffle d’un nouvel état d’esprit prospectif qui anime les responsables du musée. Dont  l’un d’eux, pour justifier de l’acquisition de l’@ et de The Kiss de Tino Sehgal, a déclaré publiquement à qui veut l’entendre et sans modestie aucune : While installations have for decades provided museums with interesting challenges involving acquisition, storage, reproducibility, authorship, maintenance, manufacture, context—even questions about the essence of a work of art in itself—MoMA curators have recently ventured further; a good example is the recent acquisition by the Department of Media and Performance Art of Tino Sehgal’s performance the Kiss. [2]

Nous réjouissons bien sûr avec Tino Sehgal et surtout de sa galeriste Marian Goodmann de cette initiative, d’un grand musée, comme  le MoMA, qui donne le bon exemple,  ouvrant le marché à d’autres formes de marchandises de natures diversifiées.
Pourtant cinq types de remarques subsidiaires viennent  à l’esprit :

     La première : pourquoi donc le musés a-t-il attendu près d’un demi-siècle pour faire entrer ce genre d’œuvres dans ses collections ? Négligeant, durant plusieurs décennies, des œuvres semblables, laissées pour compte, d’artistes pourtant déjà confirmés ? Est-ce le poids de l’institution qui est la cause de ce retard considérable ? Est-ce l’inertie des conservateurs eux mêmes ? ou, encore, leur manque de curiosité,  ou voir encore de leur ignorance ?

  • La seconde : pourquoi aujourd’hui ce choix  de Tino Sehgal,  pour une œuvre qui ne présente de surcroît aucun avantage d’antériorité dans ce domaine ?  et pourquoi pas celle d’un autre artiste en ayant toute poids historique?
  • Le troisième : au-delà d’une position arbitraire, purement subjective, quels sont les critères scientifiques du point de vue de l’histoire de l’art qui ont fait présider à ce choix plutôt qu’à un autre ? ? ?
  • La quatrième,  quel a été le montant de cette acquisition ? et comment il a été déterminé pour une œuvre spécifique n’ayant encore aucune cote sur le marché de l’art ? Serait-ce donc  par une décision unilatérale  des responsables du musée  qui, de fait, légitiment la marchandise par la caution qu’il lui donne, en même temps qu’ils décident de son prix ? Etant juge et partie, ne tombent-ils pas alors sous le coup la loi pour non respect des règles déontologiques qui régissent les règles du commerce ?


Voilà autant de questions que soulève l’œuvre-système invisible sous forme du M2 invisible que vous pourrez tous venir admirer au MoMA le 23 septembre prochain, et si vous êtes jamais un collectionneur chevronnée avec un portefeuille bien garnie,  vous pourrez en faire l’acquisition lors de son déplacement pour la durée de votre itinéraire dans le musée.



  [2] Paola Antonelli Senior Curator in the Department of Architecture and Design at the Museum of Modern Art New York (MoMA)°

^


Présentation | Exposition | Réflexion | Actualités | Contact

Copyrights Fred Forest