meta http-equiv="content-type" content="application/xhtml+xml; charset=UTF-8" Content-Type text/html; charset=UTF-8 Web Net Museum-Fred forest-Retrospective-Art sociologique-Esthetique de la communication-Interrogation-Oeuvres Actions-Couleurs reseaux

||||||||||||||||||||||||||||||

Fred Forest - Retrospective
Art sociologique - Esthétique de la communication
Exposition Art génératif - Novembre 2000
Exposition Biennale 3000 - Sao Paulo - 2006

PRESENTATION
EXPOSITIONS
REFLEXION
COLLOQUES
ACTUALITES
CONTACT

> Editorial
> Oeuvres/Actions
> Textes critiques
> Biographie
> Bibliographie
> Note synthétique
> Retrospective en ligne
> Conférence audio
> Vidéo

1 ANIMATION SOCIOLOGIQUE/PORTRAIT DE FAMILLE 1967
2 ACTIONS VIDEO, LA CABINE TELEPHONIQUE/LE MUR D'ARLES 1967
3 INTERROGATION 1969
4 SPACE - MEDIA 1972
5 LES GESTES AVEC LA PARTICIPATION THEORIQUE DE VILEM FLUSSER 1972
6 RENCONTRE AVEC FRED FOREST 1972
7 UN ESPACE VIDE POUR VOUS 1972
8 LE CAPITOLE 1972
9 ARCHEOLOGIE DU PRESENT 1973
10 VIDEO - TROISIEME AGE 1973
11 XIIe BIENNALE DE SAO PAULO 1973
12 PROMENADE SOCIOLOGIQUE ABROOKLYN 1973
13 LE PETIT MUSEE DE LA CONSOMMATION 1973
14 AUTOPERCEPTION ELECTRONIQUE 1974
15 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 1974
16 RESTANY DINE ALA COUPOLE 1974
17 TELE-CHOC-TELE-CHANGE 1975
18 NEW-MEDIA N° 1 1975
19 J'EXPOSE MADAME SOLEIL, EN CHAIR ET EN OS 1975
20 BIENNALE DES ANNEES 2000 1975
21 LA FAMILLE VIDEO 1976
22 LA PHOTO DU TELESPECTATEUR 1976
23 LE METRE CARRE ARTISTIQUE 1977
24 QM KUNST 1977
25 LA MAISON DE VOS REVES 1978
26 "LIBE" ŒUVRE D'ART 1979
27 LE TERRITOIRE 1980

28- LA BOURSE DE L'IMAGINAIRE

1982

29 AUTOPSIE DU DISCOURS POLITIQUE

1983
30 ICI ET MAINTENANT 1983
31 L’ESPACE COMMUNICANT 1983
32 LA CONFÉRENCE DE BABEL 1983
33 BLEU ELECTRONIQUE : HOMMAGE A YVES KLEIN 1984
34 APPRENEZ A REGARDER LA TELEVISION AVEC VOTRE RADIO 1984
35 DOCTORAT ES-LETTRES ET SCIENCES HUMAINES 1985
36 CELEBRATION DU PRESENT 1985
37 SCULPTURE TELEPHONIQUE PLANETAIRE 1985
38 LE RALLYE TELEPHONIQUE 1986
39 LE TEMPS DE L’ECRITURE ELECTRONIQUE 1986
40 NOMBRE D’OR ET CHAMP DE FREQUENCE 14 000 HERTZ 1987
41 AVIS DE RECHERCHE : JULIA MARGARET CAMERON 1988
42 ZENAIDE ET CHARLOTTE À L’ASSAUT DES MEDIAS 1988
43 JOGGING DANS LE PARC 1989
44 RITUELS TELEMATIQUES POUR NUITS BLANCHES 1989
45 BALLADE POUR CHANGEMENT DE REGIME 1989
46 HOMMAGE A MONDRIAN 1989
47 LA BIBLE ELECTRONIQUE ET LA GUERRE DU GOLFE 1991
48 FRED FOREST PRESIDENT DE LA T.V. NATIONALE BULGARE 1991
49 LE ROBINET TELEPHONIQUE 1992
50 LES ROBINETS PLANETAIRES 1992
51 LES MIRADORS DE LA PAIX 1993
52 THEATRE CINEMA RADIO TELEVISION INTERNET 1995
53 TERRITOIRE DES RESEAUX 1996
54 PARCELLE RÉSEAU 1996
55 J’ARRETE LE TEMPS 1998
56 LA MACHINE A TRAVAILLER LE TEMPS 1999
57 TOUCH ME 1999
58 LE TECHNO-MARIAGE 1999
59 LE CENTRE DU MONDE 1999
60 UNE POMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE… 1999
61 FETE DE L’INTERNET 2000 2000
62 COULEUR-RESEAU 2000
63 Webnetmusum.org http://www.webnetmuseum.org 2001
63 Bis Sorite des Territoires/offrez votre pied 2001
64 TERRITOIRE DU CORPS ET CORPS RESEAU http://viande.fredforest.net
2002
65 GRENOBLE AU CENTRE DE LA TOILE http://www.fredforest.org/fete/ 2003
66 INTERNET A LA LOUPE http://www.fredforest.org/loupe 2004
67 IMAGES-MEMOIRE http://www.fredorest.org/Ina 2005
68 DIGITAL STREET CORNER 2005
69 BIENNALE DE L'AN 3000 - MAC (Musée d'Art Contemporain) de Sao Paulo 2006
70 RETROSPECTIVE FRED FOREST - SLOUGHT FOUNDATION OF PHILADELPHIE 2007
71 BIENAL DEL FIN DEL MONDE, " LA SENTINELLE DU BOUT DU MONDE 2007
72 MIRADORS DE LA PAIX 15 ANS PLUS TARD - SARAJEVO, GALERIJA 10 m2 2007
73 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE - SECOND LIFE/PROMENADE DES ANGLAIS 2008
74 STOCKEZ VOS ORDURES SUR SECOND LIFE 2008
75 CORRIDA SUR SECOND LIFE CREATION FRED FOREST 2008
76 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE, SECOND LIFE, MAC SAO PAULO 2009
77 EXPOSITION FRED FOREST UNESP 2009
78 GHERSWHIN HOTEL AND WHITE BOX NEW YORK 2009
79 EXPOSITION/ACTION/DEMONSTRATION FRED FOREST ACADEMIE LIBANAISE DES BEAUX ARTS 2010
80 RELANCE DE LA BIENNALE 3000 2010
81 THE TRADERS BALL 2010
82 EGO CYBERSTAR 2010
83 UNE VIE EN 100 PORTRAITS 2010
84 VIDES, LE SYMPOSIUM 2011
85 ART BY TELEPHONE, UNE INSTALLATION DE FRED FOREST 2011
86 FLUX ET REFLUX LA CAVERNE INTERNET 2011
87 UNE EXTENSION DE FLUX ET REFLUX LA CAVERNE DE L'INTERNET 2011
88 PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2011
89 L'ŒUVRE SYSTEME INVISIBLE ET M2 INVISIBLE 2011
90 DE L'ART SOCIOLOGIQUE A L'ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION 2011
91 LE M2 ARTISIQUE INVISIBLE 2011
92 LA CONVERSATION 2011
93 PERFORMANCE VIDEO VINTAGE - CENTRE POMPIDOU 2011
94 DECRYPTAGE CITOYEN DU MEDIA 2013
95 VISITE AUGMENTEE AVEC DES GOOGLE GLASS OU PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2014
96 FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN - SOIREE NOMADE 2014
97 MEDIAS EN PARTAGE 2015
98 PARTICIPATION A FLUSSER BODENLOS 2015
99 FLUSSER AND THE ARTS 2015
100 PERFORMANCE OSI 2015
101 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 2016


Cliquer ici pour télécharger la photo en 300 DPI

96


FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN
SOIREE NOMADE

LUNDI 2 DECEMBRE 2013

Le critique d’art Paul Ardenne présente la Soirée Nomade consacrée à Fred Forest avec la participation de Ruth Erickson, membre de l’Institute of Contemporary Art de Boston.
Neuf extraits des vidéos historiques de Fred Forest sauvegardées par l'Ina ont été présentés

1) Ouverture des mass media
*Space media sur la télé (1972)
*La photo du téléspectateur (1976)
*La bourse de l’imaginaire (1982)

2) Sociologique, sociale, engagé, la participation
*Le blanc envahit la ville (1973)
*Promenade sociologique à Brooklyn (1973)
*Les miradors de la paix (1993)

3) Technologies de la communication
*Archéologie du présent (1973)
*Télexpérience (1975)
*Mètre carré /Le territoire (1977)


Cette soirée méritait, affirme l’artiste, d’être prolongée par quelques réflexions. En effet, j’ai chaque fois dans les mêmes circonstances, j’ai vécu le sentiment de n’avoir pas dit tout de l’essentiel de ce que j’avais à dire, et quelquefois d’avoir manqué de clarté dans mes propos.
 je reviendrai ici sur cinq points qui me semblent essentiels:

1- Le choix du programme de cette Soirée Nomade ayant appartenu aux organisateurs, j’ai du m’y conformer. Un programme fondé exclusivement sur la présentation de travaux désormais devenus historiques sauvegardés par l’Ina, datant d’une quarantaine d’années. Des travaux ayant du subir plusieurs reconversions de formats (de la bande 1/2 pouce au Portapack Sony, à l’UMATIC puis... au numérique) des travaux qui ont du être stockés dans ma cave dans des conditions précaires des années durant dans l’indifférence des institutions Françaises un silence assourdissant à mes appels pour procéder à cette sauvegarde. Cette sauvegarde, je la dois à un seul individu, Gilbert Dutertre, et à lui seul, qui au sein de l'Ina s’est employé inlassablement à faire remonter l’information dans sa hiérarchie, jusqu’au moment où il a obtenu gain de cause.
Toujours est-il que ces vieilles bandes en partie altérées que certains viennent de voir, représentent un passé historique qui ne me définit nullement. Elles représentent uniquement une époque de ma vie que j’ai laissée derrière moi depuis. Car m’a pratique artistique n’a eu de cesse de se développer en fonction des avancées technologiques comme l’a fait remarquer ici même Paul Ardenne.
2- L’élément de langage que je retiens émis en premier sur mon travail par Paul Ardenne, puis repris par Ruth Erickson, c’est celui de la référence faite au web 2.0 . Une référence dans laquelle je me retrouve entièrement dans le dispositif original d’interaction, de communication, de participation et de simulation, mis en œuvre dans le projet présenté du Territoire du m2
http://webnetmuseum.org/html/fr/expo-retr-fredforest/actions/22_fr.htm#text

En effet mes actions sont liées pour la plupart à la notion de  participation dès 1967 et de réseau, de mises en relation, de systèmes. dès 1977 et l’on pourrait dire, sans abus de langage, qu’il s’agissait là de FaceBook avant que FB n'existe..

3- La notion d’œuvre fut abordée dans le public par François Rabaté au cours de cette soirée. Cette notion d’œuvre telle qu’elle a prévalu des siècles durant, sans être encore totalement obsolète, est en passe d’ajustements drastiques. Est-ce que cette notion est encore pertinente quand elle ne se traduit que par des traces sous formes photographiques ou vidéographiques, ou de traces d’événements ponctuels ? Est-ce que les œuvres qui méritent encore ce nom, sont des objets concrets qui ne peuvent que s’incarner sous des formes dument “ objectales “ qu’on peut toucher par exemple de la main ? Certes oui à mes yeux, il ne faut surtout pas confondre le support avec le contenu symbolique qui est véhiculé par ce dernier. Léonard de Vinci disait déjà que l’art est "causa mentale " et vouloir nier cette idée serait nier l’existence même de l’Art conceptuel et, de surcroît, les formes d’art émergentes qui suivent les changements culturels de nos sociétés toujours vers une plus grande dématérialisation.
http://www.cuberevue.com/l-art-causa-mentale/1361

4- Autre élément de langage sur lequel j’aimerai revenir en prolongeant le point précédent, émis depuis la salle avec pertinence par Manuela Manzini: celui de " réactivation " pour redonner à des œuvres-traces leur moment premier d’authenticité en les rejouant en quelque sorte, ou en les faisant rejouer, comme l’a fait Marina Abramovic. Si nous imaginons traditionnellement et uniquement les œuvres d’art comme des objets physiques, qu’en est-il de la richesse immersive dans laquelle nous plonge un DVD de Bill Viola ou un roman de Stendhal, représenté par un paquet de feuilles de papier pesant 650 grammes ?

5- Dans cette manipulation de formes et de...traces pour produire du sens, l’artiste n’est pas seulement un animateur au sens courant du terme. ll est avant toutle créateur d’un dispositif original qui fait entrer (en les animant) les autres (dans le meilleur des cas...) dans son propre concept afin de contribuer à créer du sens avec eux.

CQFD

^


Présentation | Exposition | Réflexion | Actualités | Contact

Copyrights Fred Forest