meta http-equiv="content-type" content="application/xhtml+xml; charset=UTF-8" Content-Type text/html; charset=UTF-8 Web Net Museum-Fred forest-Retrospective-Art sociologique-Esthetique de la communication-Interrogation-Oeuvres Actions-Parcelle reseau

||||||||||||||||||||||||||||||

Fred Forest - Retrospective
Art sociologique - Esthétique de la communication
Exposition Art génératif - Novembre 2000
Exposition Biennale 3000 - Sao Paulo - 2006

PRESENTATION
EXPOSITIONS
REFLEXION
COLLOQUES
ACTUALITES
CONTACT

> Editorial
> Oeuvres/Actions
> Textes critiques
> Biographie
> Bibliographie
> Note synthétique
> Retrospective en ligne
> Conférence audio
> Vidéo

1 ANIMATION SOCIOLOGIQUE/PORTRAIT DE FAMILLE 1967
2 ACTIONS VIDEO, LA CABINE TELEPHONIQUE/LE MUR D'ARLES 1967
3 INTERROGATION 1969
4 SPACE - MEDIA 1972
5 LES GESTES AVEC LA PARTICIPATION THEORIQUE DE VILEM FLUSSER 1972
6 RENCONTRE AVEC FRED FOREST 1972
7 UN ESPACE VIDE POUR VOUS 1972
8 LE CAPITOLE 1972
9 ARCHEOLOGIE DU PRESENT 1973
10 VIDEO - TROISIEME AGE 1973
11 XIIe BIENNALE DE SAO PAULO 1973
12 PROMENADE SOCIOLOGIQUE ABROOKLYN 1973
13 LE PETIT MUSEE DE LA CONSOMMATION 1973
14 AUTOPERCEPTION ELECTRONIQUE 1974
15 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 1974
16 RESTANY DINE ALA COUPOLE 1974
17 TELE-CHOC-TELE-CHANGE 1975
18 NEW-MEDIA N° 1 1975
19 J'EXPOSE MADAME SOLEIL, EN CHAIR ET EN OS 1975
20 BIENNALE DES ANNEES 2000 1975
21 LA FAMILLE VIDEO 1976
22 LA PHOTO DU TELESPECTATEUR 1976
23 LE METRE CARRE ARTISTIQUE 1977
24 QM KUNST 1977
25 LA MAISON DE VOS REVES 1978
26 "LIBE" ŒUVRE D'ART 1979
27 LE TERRITOIRE 1980

28- LA BOURSE DE L'IMAGINAIRE

1982

29 AUTOPSIE DU DISCOURS POLITIQUE

1983
30 ICI ET MAINTENANT 1983
31 L’ESPACE COMMUNICANT 1983
32 LA CONFÉRENCE DE BABEL 1983
33 BLEU ELECTRONIQUE : HOMMAGE A YVES KLEIN 1984
34 APPRENEZ A REGARDER LA TELEVISION AVEC VOTRE RADIO 1984
35 DOCTORAT ES-LETTRES ET SCIENCES HUMAINES 1985
36 CELEBRATION DU PRESENT 1985
37 SCULPTURE TELEPHONIQUE PLANETAIRE 1985
38 LE RALLYE TELEPHONIQUE 1986
39 LE TEMPS DE L’ECRITURE ELECTRONIQUE 1986
40 NOMBRE D’OR ET CHAMP DE FREQUENCE 14 000 HERTZ 1987
41 AVIS DE RECHERCHE : JULIA MARGARET CAMERON 1988
42 ZENAIDE ET CHARLOTTE À L’ASSAUT DES MEDIAS 1988
43 JOGGING DANS LE PARC 1989
44 RITUELS TELEMATIQUES POUR NUITS BLANCHES 1989
45 BALLADE POUR CHANGEMENT DE REGIME 1989
46 HOMMAGE A MONDRIAN 1989
47 LA BIBLE ELECTRONIQUE ET LA GUERRE DU GOLFE 1991
48 FRED FOREST PRESIDENT DE LA T.V. NATIONALE BULGARE 1991
49 LE ROBINET TELEPHONIQUE 1992
50 LES ROBINETS PLANETAIRES 1992
51 LES MIRADORS DE LA PAIX 1993
52 THEATRE CINEMA RADIO TELEVISION INTERNET 1995
53 TERRITOIRE DES RESEAUX 1996
54 PARCELLE RÉSEAU 1996
55 J’ARRETE LE TEMPS 1998
56 LA MACHINE A TRAVAILLER LE TEMPS 1999
57 TOUCH ME 1999
58 LE TECHNO-MARIAGE 1999
59 LE CENTRE DU MONDE 1999
60 UNE POMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE… 1999
61 FETE DE L’INTERNET 2000 2000
62 COULEUR-RESEAU 2000
63 Webnetmusum.org http://www.webnetmuseum.org 2001
63 Bis Sorite des Territoires/offrez votre pied 2001
64 TERRITOIRE DU CORPS ET CORPS RESEAU http://viande.fredforest.net
2002
65 GRENOBLE AU CENTRE DE LA TOILE http://www.fredforest.org/fete/ 2003
66 INTERNET A LA LOUPE http://www.fredforest.org/loupe 2004
67 IMAGES-MEMOIRE http://www.fredorest.org/Ina 2005
68 DIGITAL STREET CORNER 2005
69 BIENNALE DE L'AN 3000 - MAC (Musée d'Art Contemporain) de Sao Paulo 2006
70 RETROSPECTIVE FRED FOREST - SLOUGHT FOUNDATION OF PHILADELPHIE 2007
71 BIENAL DEL FIN DEL MONDE, " LA SENTINELLE DU BOUT DU MONDE 2007
72 MIRADORS DE LA PAIX 15 ANS PLUS TARD - SARAJEVO, GALERIJA 10 m2 2007
73 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE - SECOND LIFE/PROMENADE DES ANGLAIS 2008
74 STOCKEZ VOS ORDURES SUR SECOND LIFE 2008
75 CORRIDA SUR SECOND LIFE CREATION FRED FOREST 2008
76 CENTRE EXPERIMENTAL DU TERRITOIRE, SECOND LIFE, MAC SAO PAULO 2009
77 EXPOSITION FRED FOREST UNESP 2009
78 GHERSWHIN HOTEL AND WHITE BOX NEW YORK 2009
79 EXPOSITION/ACTION/DEMONSTRATION FRED FOREST ACADEMIE LIBANAISE DES BEAUX ARTS 2010
80 RELANCE DE LA BIENNALE 3000 2010
81 THE TRADERS BALL 2010
82 EGO CYBERSTAR 2010
83 UNE VIE EN 100 PORTRAITS 2010
84 VIDES, LE SYMPOSIUM 2011
85 ART BY TELEPHONE, UNE INSTALLATION DE FRED FOREST 2011
86 FLUX ET REFLUX LA CAVERNE INTERNET 2011
87 UNE EXTENSION DE FLUX ET REFLUX LA CAVERNE DE L'INTERNET 2011
88 PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2011
89 L'ŒUVRE SYSTEME INVISIBLE ET M2 INVISIBLE 2011
90 DE L'ART SOCIOLOGIQUE A L'ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION 2011
91 LE M2 ARTISIQUE INVISIBLE 2011
92 LA CONVERSATION 2011
93 PERFORMANCE VIDEO VINTAGE - CENTRE POMPIDOU 2011
94 DECRYPTAGE CITOYEN DU MEDIA 2013
95 VISITE AUGMENTEE AVEC DES GOOGLE GLASS OU PROMENADE SOCIOLOGIQUE 2014
96 FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN - SOIREE NOMADE 2014
97 MEDIAS EN PARTAGE 2015
98 PARTICIPATION A FLUSSER BODENLOS 2015
99 FLUSSER AND THE ARTS 2015
100 PERFORMANCE OSI 2015
101 VIDEO PORTRAIT D’UN COLLECTIONNEUR 2016

51

INTERNET ACTION ÉVÉNEMENT MÉDIA

PARCELLE RÉSEAU

HÔTEL DROUOT PARIS, SALLE 7, PARIS

MERCREDI 16 OCTOBRE 1996

Vente de Maître Jean-Claude Binoche, retransmise à 14 h 30, en temps réel sur Internet par ImagiNet grâce à l'Internet Vidéo Mobile (l 'IVM est une technologie ImagiNet) .

 

CONCEPT :

Création sans précédent, qui a le mérite, non seulement de poser la question des nouvelles formes de créations liées aux nouvelles technologies de communication mais, aussi, de suggérer de nouvelles pratiques économiques et de diffusion pour l'art. En quelque sorte, de poser la question d’un marché de l'art qui, dans le nouveau contexte qui se fait jour, resterait maintenant entièrement à inventer au seuil du XXIe siècle…

" Parcelle-Réseau " est une œuvre de caractère tout à fait " spécial ", mise en vente aux enchères publiques dans un cadre traditionnel classique. C’est la première fois au monde que nous assistons à ce type de vente et dans de telles conditions. L'œuvre mise en vente a été préalablement présentée (exposée ?) à la F.I.A.C. (Foire Internationale d'Art Contemporain) du 2 au 7 Octobre 1996, dans l'espace de l'I.E.S.A. (Institut des Études Supérieures de l'Art), stand F 32 bis. Elle sera vendue sous le marteau de Maître Jean-Claude Binoche à l'Hôtel Drouot, le 16 Octobre 1996 à partir de 14 heures 30, salle 7. La vente sera retransmise en direct sur l'Internet par le provider ImagiNet.

Toujours le 16 octobre, de 19 heures à 21 heures, Fred Forest, au cours d’une conférence de presse, analysera à chaud l'événement, commentant les perspectives du marché de l'art dans le nouveau contexte de la cybersociété. Il explicitera le propos de l' " Esthétique de la communication ", dans lequel s’inscrit sa pratique artistique et divulguera des informations inédites sur le déroulement du procès de justice en cours, où il vient de faire condamner le M.N.A.M./Centre Georges Pompidou pour manque de transparence et excès de pouvoir…

Le lieu où il donne sa conférence de presse, en présence à ses côtés de Jean-Claude Binoche, Patrick Robin PDG d’Imaginet, Bruno Chabannes et Antoine Beaussant les acquéreurs de " Parcelle-Réseau ", est la Galerie Multimédia de l'I.E.S.A. (Institut des Études Supérieures de l'Art), 5 avenue de l'Opéra 75002 Paris.

 

L'ŒUVRE ET SON CONTEXTE :

" Parcelle/Réseau " est une œuvre d'art électronique réalisée par Fred Forest en septembre 1996. De nature graphique et plastique elle s’incarne, électroniquement, sous forme d’un certain nombre de pixels. Elle est conçue pour un affichage en 16,7 millions de couleurs à la résolution 1280X1024 (avec 4 MO de VRAM). Par la fixité même de son image et son étrange lumière, elle évoque l'imaginaire sans limite des réseaux, leur " invisibilité " de fait, la dynamique irrésistible des flux qui les traversent. Et pour ceux qui savent voir encore au-dessous de la simple surface de la peau, elle pose, bien sûr, encore et toujours, la question de notre RAPPORT AU MONDE !

La question de notre rapport au monde à ce moment précis où les électrons, souvent à notre insu, deviennent si importants dans la conduite de notre vie quotidienne.

" Parcelle/Réseau " est visualisée sur écran cathodique, selon une échelle que chacun choisit en fonction de son pouvoir d'achat (écran plat à cristaux liquides ou non…) et de sa relation affective au Nombre d'Or.

Authentifiée par Maître Binoche, commissaire-priseur à Paris, cette œuvre devient la propriété du collectionneur-acquéreur le plus offrant. À l'issue de l'enchère, il reçoit de Maître Binoche sous enveloppe scellée, signée par l'artiste, le code secret permettant d'en avoir l’accès exclusif et confidentiel sur l'Internet. Par le passé Maître Binoche, connu pour l’intérêt personnel qu’il manifeste depuis toujours pour l'art contemporain, avait déjà collaboré avec l'artiste pour la mise en vente aux enchères d'un " Vidéo-portrait " d'un collectionneur en temps réel (1974), " le Mètre carré artistique " (1978), " l’Œuvre perdue " (1990). Chacune de ses ventes ayant constitué, en soi, un événement largement repris par la presse.

L'œuvre " Parcelle/Réseau ", mise en vente, ici, participe à la pratique de l'artiste dans la suite logique de son action le " Territoire ", puis du " Territoire des Réseaux ", présenté en février 96 à la Galerie Pierre Nouvion de Monaco dans le cadre d'Imagina. Cette nouvelle œuvre de Fred Forest, " Parcelle-Réseau ", constitue visuellement une représentation intrinsèque des nouveaux " paysages " virtuels auxquels les technologies de l'informatique nous font désormais accéder. Anticipant sur une évolution inévitable des pratiques artistiques, du droit qui les réglemente, et du commerce de l'art lui-même. Dans le cas d’espèce qui nous occupe, l’artiste non sans provocation proclame qu’il abandonne ses droits d'auteur au profit de l'acquéreur. Un acquéreur rendu libre d'en commercialiser la diffusion à son propre profit et comme bon lui semble ! De la sorte l’artiste pointe du doigt les insuffisances juridiques actuelles, les impossibilités techniques, dans une situation inédite, et la nécessité de l’adaptation rapide du droit à un nouveau contexte, où se pose désormais la question de la protection du droit d’auteur. Mais on peut avoir également le sentiment d’une incompatibilité fondamentale, d’une part entre cette protection stricte du droit légitime des auteurs et, d’autre part, la philosophie libertaire du réseau qui prône plutôt, quant à elle, les valeurs de l’échange, et non pas, en tout cas, la possession avare des informations, jusqu’à leur rétention, voire leur gel définitif ! La position de principe qu’adopte Fred Forest à ce sujet constitue une donnée factuelle, fondamentale, du dispositif qu’il met en place et qu’il considère, ipso facto, comme partie intégrante de l’œuvre qu’il crée. D’une façon générale, il est nécessaire de souligner que " Parcelle-Réseau " ne saurait être dans l’esprit de son auteur uniquement une œuvre d’ordre visuelle et plastique…

Certes, il existe bien dans sa nature, sa composition et son substrat même, intrinsèquement parlé, cette donnée factuelle, mais il faut y voir là, plus en vérité un prétexte au développement d’un discours critique qu’un " objet " rétinien en soi. Une œuvre composite, multimédia, de type " événementiel " et " communicationnel ", d’un genre inédit et original, spécifique à l’époque que nous vivons, plus apte certainement que la peinture ou le marbre de Carrare, à produire, transmettre et véhiculer, ce qui constitue l’imaginaire et les valeurs symboliques qui sont les nôtres aujourd’hui. Il n’est peut-être pas tout à fait innocent que ses acquéreurs, lors de la vente du 16 octobre, n’aient pas été des collectionneurs du genre classique et traditionnel, habituels, mais des professionnels de la bourse et de l’informatique. Des acquéreurs qui se sont empressés, dans les semaines qui suivirent immédiatement, de monter, en un temps trois mouvement, leur propre start-up sur Internet, pour procéder au négoce de l’art…

Enfin, pour terminer ce tour d’horizon, il faut noter l’importance médiatique tout à fait exceptionnelle qu’a revêtu la vente de " Parcelle-Réseau " dans le contexte national et international de l’actualité de l’époque. Cela souligne bien le fait que cette vente qui ne répondait nullement, pourtant, aux critères du " spectaculaire " qui conditionnent généralement la caisse de résonance des médias, devait bien répondre, par contre, à une situation latente, dont elle a soudain constituée le catalyseur, boomerang, en en libérant les effets.

 

DISPOSITIF :

Une vente aux enchères publiques pour faire sens sur l’évolution des formes artistiques à notre époque et leurs implications socio-économiques.

 

BIBLIOGRAPHIE :

- Helsingin Sanomat Helsinki, 14 septembre 96,  Fred Forest: Kommunikaatio mediaiteen ranskalaispioneerille  par Liisa Vâhâkylâ.

- Le Monde, dimanche 13 - lundi 14 octobre 96, supplément Multimédia,  " Une œuvre virtuelle à Drouot " par Agnès Batifoulier.

- La Tribune Desfossés, jeudi 10 octobre 96,  " Une œuvre d’art va être vendue sur Internet " par Erick Haehnsen.

- La Tribune/Nice, n°1300, du 11 octobre 96, " La première enchère virtuelle " par Liliane Tibéri.

- Le Monde Informatique, N°692, 4 octobre 96, Cybert’Art  par Pierre Berger.

- Libération, vendredi 18 octobre 96, Cahier multimédia, " Art virtuel aux enchères " par Florence Roy.

- Nice-Matin, dimanche 27 octobre 96, " Fred Forest vend à Drouot la première œuvre virtuelle ".

- La Tribune/Nice, n°1304, 8 novembre 96, " Un artiste niçois branche la finance sur l’Internet ".

- Le Nouvel Observateur, n°170, du 7 au 13 novembre 96, " Virtuellement vôtre ".

- Cederama, n°21, novembre 96, " L’art virtuel devient marteau " par Eric Renoul.

- Technikart, n°7, novembre 96,  " Fred Forest "  par Pascal Joseph.

- Planète Internet, n°13, novembre 96,  " Enchères et contre tout ".

- Valohkuva, Contemporary imagery review, Helsinki Finland, " Kommunikaation estetiikkaa nyt Fred Forest " par Liisa Vähâkylä 5/1996.

- Télécom et Multimédia, n° 35, du 6 au 13 décembre 1996, Lancement de Globe On Line.

Radios :

- Radio Monte Carlo 1996, "  Un minute pour convaincre ", Jean-Claude Bourret. 

- Musée des arts médiatiques, 17 octobre 96, Parcelle/Réseau.

- France-Info, 16 octobre 96, Parcelle/Réseau.

- France Inter, 18 octobre 96, Parcelle/Réseau.

- B.F.M., 16 octobre 96, Parcelle/Réseau.

- R.F.I., 19 octobre 96, Parcelle/Réseau.

- Radio France, 18 Octobre 96, Midi Pyrénées.

- B.F.M., 15 octobre 96, Interview d’Edouard Chopin.

Télévisions :

- J.T. 20 heures, TF1, Parcelle/Réseau, 16 Octobre 1996.

- J.T. 20 heures, France 2 Télévision, Parcelle/Réseau, 16 Octobre 1996.

- J.T. National, France 3 Télévision, Parcelle/Réseau, 16 Octobre 1996.

- J.T., 13 heures, France 2 Télévision, dans le cadre d’une émission sur Picasso à l’occasion de son exposition à Paris, 17 Octobre 1996.

- RAI Italie, Parcelle/Réseau, 16 Octobre 1996.

^


Présentation | Exposition | Réflexion | Actualités | Contact

Copyrights Fred Forest